Fréquence-Ciel recrute

La radio Fréquence-Ciel met en place d'éventuels salaires pour sa propre équipe de serviteurs pour mener à bien sa mission chrétienne qui nous est gracieusement affecté.

Nous croyons en effet que l'ouvrier mérite son salaire! "L’ouvrier mérite son salaire" Luc 10:7 Un droit absolu: "L'ouvrier mérite son salaire" veut dire que celui qui œuvre a droit à un salaire. Ce n'est pas un service rendu. C'est une obligation. Ne pas le faire reviendrait à de l’exploitation! Et Dieu n’exploite personne. Nous aussi avons ce même état d'esprit.

Un juste salaire, "L'ouvrier mérite son salaire" nous dit également que le salaire doit être et sera à la mesure de l’œuvre. Il existe donc une règle de proportionnalité entre l’activité de l’ouvrier et le salaire reçu. En d’autres termes, c’est un "juste" salaire. S’il en était autrement la Bible ne parlerait pas de "mérite". Un travail d’engagement "L'ouvrier mérite son salaire" évoque le travail de l'ouvrier, un labeur qui est le plus souvent un travail manuel.

Ce n'est donc pas un travail de tout repos, c'est un travail d'acharnement et d'engagement avec tout son cœur, un travail qui parfois peut sembler difficile, mais hautement récompensé et d'autant plus pour le Royaume de Dieu. Aux ordres du Roi, "L'ouvrier mérite son salaire" nous fais aussi comprendre que nous ne sommes pas les patrons. Nous sommes ouvriers avec Christ certes mais c’est Lui qui donne les ordres. C’est Lui le "grand patron" et nous sommes ses ouvriers. Ainsi nos idées devraient être en principe les siennes et nos initiatives les siennes aussi.

Un ouvrier qui fait une œuvre en dehors des ordres du Maître court le risque de ne pas recevoir de salaire lui non plus. Nous recevons le salaire dans les conditions d’une œuvre bien faite. La joie après le labeur "L'ouvrier mérite son salaire" veut nous dire aussi qu'il y a une part qui appartient à celui qui travaille c'est qu’après le dur labeur, il puisse lui aussi bénéficier de moments de joie. Combien de fois n'avons-nous pas exploité l'ouvrier en ne pensant qu'au labeur qu'il devait faire sans nous rappeler que lui aussi devait avoir des moments de joie? Le Seigneur anciennement même avait voulu les choses ainsi "Tu travailleras six jours, et tu te reposeras le septième jour" Exode 34:21. S'il y a assurément une part de joie et de repos dans toute œuvre, c'est au moment du salaire! L’assurance du salaire "L'ouvrier mérite son salaire" nous communique enfin une merveilleuse assurance que Dieu nous accordera, sans nul doute, un salaire après le labeur. "N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération." Hébreux 10:35 Dieu promet et assure que nos efforts seront couronnés d'un salaire et ce salaire n'est pas seulement un salaire de ce monde. Il existe en effet un salaire céleste qui dépasse toutes choses de ce monde physique. Et nous marchons chaque jour en Christ dans l’assurance de notre salaire.

Pour le moment nous ne savons pas rémunérer sinon que par l'échange d'une formation radiophonique actuelle et pertinente qui vous serait donnée. Il est évident que le statut de ceux qui vont s'impliquer au début comme bénévole seront les premiers en liste pour un salaire, selon leur expérience respective.

Si pour le moment vous désirez donner de votre temps en tant que chroniqueur/euse, animateur/trice, narrateur/trice et/ou vendeur/euse vous pouvez nous contacter ici.

Dieu vous bénisse, que Sa Volonté se fasse dans vos vies respectives et pour Son Bon Plaisir.

Vos Prières sont également les bienvenues pour appuyer notre cause.

Louis-Amik Lalonde

Fondateur - Directeur de la programmation/musical 514-316-8598 poste 200 Sans frais 1-877-723-7723